Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / COMMUNE / Environnement et biodiversité
Actions sur le document
Plan Communal de Développement de la Nature de Remicourt

Plan Communal de Développement de la Nature de Remicourt

Le Plan Communal de Développement de la Nature (P.C.D.N.) a pour objectif principal de maintenir, voire de développer la biodiversité de la commune, c'est-à-dire de mettre sur pied des projets qui visent à permettre au plus grand nombre d'espèces (végétales ou animales) de trouver un endroit où se développer sur le territoire.

Le P.C.D.N. tente de rétablir l'équilibre entre notre mode de vie moderne et le maintien de notre patrimoine commun que constitue la nature.

Il a été décidé, de manière collégiale, la création de deux groupes de travail:un groupe "sensibilisation" et un groupe "actions".

Le coordonnateur local assure la gestion des deux groupes tout en effectuant la liaison fonctionnelle entre eux.

Le premier groupe "sensibilisation" a pour objectifs, par exemple, la rédaction des "fiches actions", la conception d'un logo spécifique, la conception du "dépliant" ou du site internet dans le but de faire connaître le PCDN à tous les Remicourtois.

Le second groupe "action" concrétise les fiches-actions sur le terrain. Les actions suivantes ont déjà été menées en tout ou en partie: plantation de plus de 1000 végétaux dans quatre talus, entretien de ces derniers, nettoyage des berges de l'Yerne, mise en place de perchoirs à rapaces,...

Bien sûr, les deux groupes se recontrent régulièrement en vue de prendre une décision collégiale sur des sujets transversaux.

Les dates et lieu de rencontre sont annoncés par e-mail, sur la page d'accueil du site internet et sur la page Facebook.

N'hésitez pas à rejoindre l'un ou l'autre de ces 2 groupes, même si ce n'est que ponctuellement car, vu l'ampleur de la tâche, nous ne serons jamais trop nombreux, surtout pour les activités de terrain.

Le PCDN a déjà planté 1500 mètres de haie réparti sur 20 sites et 130 arbres de position ou d’alignement, des perchoirs à rapaces, des nichoirs, des hôtels à insecte et le creusement d’une mare.