Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Actualités

Actualités

Actions sur le document

Arrêté de police : fermeture des établissements de tourisme.

Lien vers l arrêté de police relatif à la fermeture des établissements de tourisme ICI

Actions sur le document

FAQ : MESURES A PARTIR DU 20/05/2020

Lien vers la mise à jour du FAQ valable à partir du 20/05/2020   ICI

Actions sur le document

Arrêté ministeriel du 20 mai 2020

Lien de l’arrêté ministériel du 20 mai 2020 modifiant l'arrêté ministériel du 23 mars 2020 portant des mesures d'urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 ICI

Actions sur le document

Administration communale fermée ces 21 et 22 mai 2020

En raison de l'Ascension, l'administration communale sera fermée ces jeudi 21 et vendredi 22 mai 2020.

Merci pour votre compréhension.

Actions sur le document

Conseil provincial de Liège - Avis à la population

Le Conseil provincial de Liège se réunira ce 28 mai 2020 à 16h30 au Palais provincial, Place Saint Lambert 18A à 4000 LIEGE.

Lien vers l'ordre du jour de ce conseil ICI

Actions sur le document

Travaux Infrabel: entretien du passage à niveau (gare de Remicourt)

Le passage à niveau rue Jules Mélotte sera fermé à toute circulation routière et piétonne durant 2 nuits:

  • nuit du 25 au 26 mai 2020 de 22h à 6h
  • nuit du 28 au 29 mai 2020 de 22h00 à 6h

 

Un itinéraire de déviation sera mis en place.

Lien vers les informations ICI

Actions sur le document

Arrêté ministériel du 15 mai 2020

Lien de l’arrêté ministériel du 15 mai 2020 modifiant l'arrêté ministériel du 23 mars 2020 portant des mesures d'urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 ICI

Actions sur le document

Plan "Bruits ferroviaires" - Enquête publique

AVIS D’ENQUÊTE PUBLIQUE

(Publication Ve 15/09)

 

Le Service public de Wallonie Mobilité et Infrastructures a élaboré un projet de « Plan d’actions de lutte contre le bruit ferroviaire en Wallonie ».
Ce plan établit les priorités d’actions de réduction du bruit ferroviaire et se fonde sur les cartographies stratégiques du bruit ferroviaire du réseau régional de plus de 30 000 passages par an, établies selon la Directive européenne relative à la gestion du bruit dans l’environnement (2002/49/CE).

Ce plan ne concerne pas la totalité du territoire wallon, mais uniquement 101 communes parcourues par le réseau ferroviaire régional de plus de 30 000 passages par an.

Le Code wallon de l’environnement impose la réalisation d’une enquête publique.
Celle-ci se déroulera entre le 25/05/2020 et le 08/07/2020.

Les documents soumis à enquête publique sont :

  • le projet de « Plan d’actions de lutte contre le bruit ferroviaire en Wallonie ».

 

Toute personne peut consulter ces documents :

  • sur le site internet de la Wallonie : https://www.wallonie.be
  • sur le portail environnement de la Wallonie : http://environnement.wallonie.be
  • dans chacune des communes concernées par le plan qui informeront la population des dispositions mises en œuvre  pour leur permettre d’y accéder.

 

L’autorité compétente est la Direction des études environnementales et paysagères du Département Expertises Hydraulique et Environnement du SPW Mobilité et Infrastructures dont l’adresse figure ci-dessous.

Les avis et observations peuvent être adressés :

  • Par réponse manuscrite sur le questionnaire téléchargé et imprimé, accessible via le site mentionné ci-dessus, le questionnaire rempli devant être réceptionné au plus tard à la date de clôture de l’enquête, soit par l’Administration communale, soit par l’Administration régionale à l’adresse électronique ou postale suivante

Courriel : ZW52aXJvbm5lbWVudC5wYXlzYWdlLmluZnJhc3RydWN0dXJlc0BzcHcud2FsbG9uaWUuYmU=

Courrier : SPW Mobilité – Département Expertises Hydraulique et Environnement – Direction des études environnementales et paysagères – Boulevard du Nord 8 – 5000 NAMUR.

  • Par toute autre disposition mise en place par les communes concernées par le plan.

      Ceux-ci devront être réceptionnés par le SPW Mobilité et Infrastructures ou l’Administration communale avant la date et
      l’heure de clôture de l’enquête publique.

A l’issue de l’enquête publique, le Service public de Wallonie étudiera les réponses reçues et les intégrera au plan d’actions de lutte contre le bruit ferroviaire qui sera ensuite soumis au Gouvernement wallon pour adoption.

Lien vers l'enquête publique ICI

Actions sur le document

Date limite pour les demandes de masques artisanaux fabriqués par des bénévoles de Remicourt.

Afin de clôturer les envois de masques artisanaux fabriqués par des bénévoles remicourtois(e)s, nous demandons aux Remicourtois(e)s ne les ayant pas reçus d'effectuer leur demande avant le vendredi 15 mai 2020 à 16h00.

Pour ce faire, merci d'envoyer a l adresse mail aW5mb0ByZW1pY291cnQuYmU= vos coordonnées ( adresse, numéro de tel/gsm) et le nombre de masques désirés ( max= nbre de personnes domiciliées à la même adresse)

Merci pour votre compréhension. 

Actions sur le document

Commémoration du 75ème anniversaire de la fin de la guerre - dépôt de gerbes aux monuments

Ce 8 mai nous célébrons le 75ème anniversaire de la fin de la guerre 40-45.

La crise sanitaire que nous traversons nous empêche d’organiser une cérémonie publique.
Afin de rendre hommage à tous ceux qui ont combattu et lutté pour rétablir notre liberté, chaque membre du collège déposera une gerbe sur le monument aux morts des différents villages de notre commune.

Honneur à tous les combattants morts pour la patrie.

La vidéo du discours de Thierry Missaire, Bourgmestre ICI

Les photos des dépôts de gerbes aux monuments ICI

 

Actions sur le document

Arrêté Ministeriel: Publication moniteur 08/05/2020

Lien vers l'Arrêté ministériel mis à jour le 08/05/2020 ICI

Actions sur le document

Arrêté du Gouverneur: annulation de manifestations et événements

Lien vers l'Arrêté Provincial relatif à l'annulation de manifestations et événements ICI

Actions sur le document

Deconfinement: phase 1B à partir du 11 mai

Lien vers les informations relatives à la phase 1B du déconfinement à partir du 11 mai ICI

Actions sur le document

Communiqué de presse du 02/05/2020 - Une stratégie commune et coordonnée à destination de chaque citoyen.

Lien vers le communiqué de presse relatif à la stratégie à partir du 04/05/2020 ICI

Actions sur le document

Covid19: phase de transition à partir du 04/05/2020

Vu l'évolution favorable de la pandémie, la levée progressive des mesures renforcées de santé publique a été décidée par le Conseil National de Sécurité et ce, à partir du 4 mai 2020.

Dans la gestion et la communication de crise face au COVID-19, nous entrons dans une "phase de transition" afin de guider chacun (autorités, collectivités, citoyens, ...) vers une "nouvelle normalité" (résilience).

Actions sur le document

Coronavirus - Mesures de soutien aux indépendants

Lien vers les mesures prises pour les indépendants ICI

Actions sur le document

Protocole relatif aux règles sous lesquelles la navigation de plaisance, les sports de vagues et des sports nautiques sont autorisés

Lien vers le protocole relatif aux règles pour la navigation de plaisance, les sports d'eau,...ICI

Actions sur le document

Foodtrucks, Stands de fraises et asperges, Supermarchés, Jardineries : Qui peut ouvrir ? Qui doit fermer?

 

Nombre d’entre vous reviennent vers les autorités locales avec des questions bien légitimes sur ce sujet. Il me semble donc important de faire le point très concrètement sur les magasins qui peuvent ouvrir et ceux qui ne le peuvent pas.

Pour plus d'informations, veuillez vous référer à la FAQ sur le site https://www.info-coronavirus.be/fr/faq/#009

Actions sur le document

Stratégie de déconfinement au 24/04/2020

Décision prise en Belgique - Communiqué de presse ICI

Infos sur la stratégie de déconfinement ICI

Actions sur le document

Etapes du deconfinement - Conseil National de Sécurité du 24/04/2020

Le Conseil National de Sécurité s’est réuni à nouveau ce 24 avril 2020. A l’issue de cette réunion, plusieurs décisions ont été annoncées en vue de la mise en place d’une forme d’un déconfinement progressif, en trois phases. Ces décisions ont été prises sur base des recommandations des experts scientifiques et médicaux, membres du GEES.

La Première Ministre a rappelé par ailleurs que cette stratégie de déconfinement se basait sur des hypothèses, des prévisions. Les échéances annoncées ne sont pas figées et pourront évoluer au fur et à mesure de la situation sanitaire, laquelle est aujourd’hui plutôt sous contrôle grâce au respect des mesures de confinement. L’objectif d’éviter la saturation de nos services de santé est aujourd’hui atteint. Il doit être poursuivi.

La stratégie de déconfinement se veut progressive, évolutive et non définitive.

Des règles resteront d’application : les gestes barrières (lavage des mains, tousser dans son coude, etc.) tandis que le social distancing reste de mise. La limitation autant que possible des contacts entre personnes, c’est-à-dire réduire au maximum le nombre de personnes différentes que vous côtoyez reste de mise pour l’avenir, dans toutes les phases du déconfinement.

Ce plan sera implémenté de manière graduelle.

Chaque passage – d’une phase à une autre – sera conditionné à un monitoring.

Ce monitoring tiendra compte d’une série de critères dont l’état de propagation du virus, le nombre d’hospitalisations, la saturation des soins intensifs, etc. L’objectif est de pouvoir détecter de manière de plus en plus précoce l’évolution favorable ou défavorable de la propagation du virus de notre pays. Le passage d’une phase à une autre sera confirmée, a priori, une semaine avant la date estimée. A ce niveau, une règle de confinement reste d’application jusqu’à ce que cette règle soit explicitement changée : si une règle n’est pas explicitement modifiée ce soir, c’est que la mesure d’application aujourd’hui est maintenue.

 

Stratégie de déconfinement en 3 phases

Le Conseil National de Sécurité a arrêté une stratégie de déconfinement en plusieurs phases, avec une première phase en deux parties. La 1ère phase sera déployée en deux temps.

Phase 1A (dès le 4 mai)

La première partie devrait se mettre en place le 4 mai prochain.

Au niveau de la vie économique

Pour les industries et les services B2B (Business to Business), c’est-à-dire les relations entre professionnels ou entre entreprises :

  • Le télétravail reste la norme dans la mesure du possible.
  • En ce qui concerne l’organisation du travail, le groupe des 10 a validé un guide général de bonnes pratiques. Celui-ci sera la base d’accords sectoriels à conclure. Ce guide servira de référence pour un redémarrage économique progressif dans des conditions saines et sûres pour toutes et tous.
  • Il sera donc désormais permis de pallier à l’impossibilité de respecter les distances de sécurité dans une entreprise par le biais du respect d’une série de recommandations sanitaires dont le port du masque.

Pour le reste, en ce compris les commerces et l’HORECA les règles ne changent pas à ce stade sauf pour ce qui concerne les magasins de tissus et merceries qui pourront ouvrir leurs portes, toujours en respectant les règles imposées aux commerces actuellement.

Au niveau de la santé

  • Ces dernières semaines, l’épidémie a eu un impact important sur l’offre de soins, tant au niveau de la médecine de première ligne que des hôpitaux.
  • Des groupes de travail étudient déjà comment répondre à la fois à l’impératif de continuer à offrir les meilleurs soins aux personnes infectées par le covid-19 tout en élargissant graduellement et de façon sécurisée l’accès aux soins de santé généraux et spécialisés.
  • La volonté du gouvernement est que, le plus rapidement possible, chacun puisse avoir accès aux soins de santé de manière normale tout en évitant de saturer les infrastructures médicales nécessaires à la prise en charge des malades du virus.

Au niveau de l’Enseignement

  • Il n’y aura pas de changement dans cette première phase : les cours restent suspendus. Les garderies continuent à être organisées en tenant compte des différentes phases du déconfinement. Il est également important que l’accueil de la petite enfance soit pleinement assuré en respectant les normes en vigueur.

Au niveau de la vie quotidienne

La règle générale reste la même : les citoyens doivent rester chez eux, sauf lorsqu’ils doivent aller travailler, lorsqu’ils doivent faire des courses ou encore quand ils doivent se rendre à un rendez-vous médical.

Légère évolution : l’activité physique en extérieur sera permise avec 2 personnes maximum (en plus de celles qui vivent sous le même toit). La règle actuelle qui vous permet de vous promener ou de faire du sport avec une personne qui ne fait pas partie de votre foyer est élargie à deux personnes à condition, toujours, que les distances de sécurité soient respectées.

Il sera permis également de pratiquer d’autres activités sportives à condition qu’elles se pratiquent à l’air libre et sans contact et en respectant les distances de sécurité (tennis, l’athlétisme, la pêche, ou le kayak, par exemple). Pour l’ensemble de ces sports pratiqués à l’extérieur, s’ils nécessitent une infrastructure, l’accès aux douches communes, aux vestiaires ou encore aux cafétarias restent interdites.

Le port d’une protection qui couvre la bouche et le nez sera obligatoire dans les transports en commun à partir du 4 mai pour les voyageurs à partir de 12 ans. Il faut entendre par là le port d’un masque ou de toute autre alternative qui permette de se couvrir la bouche et le nez, comme une écharpe ou un foulard. Cette obligation devra s’appliquer dès l’entrée dans une gare, une station, un point d’arrêt, etc. Les masques seront aussi utilisés dans le cadre du travail si les distances de sécurité ne peuvent pas être respectées. Dans ces cas-là, ce sera à l’employeur de fournir l’équipement nécessaire à ses travailleurs.

Phase 1B (dès le 11 mai)

La deuxième partie de la 1ère phase devrait débuter à partir du 11 mai. Cette phase ne concerne que les commerces. Les autres règles se rapportant à la phase 1A restent donc identiques.

Cette phase permet que les commerces puissent tous rouvrir, en même temps, sans discrimination de taille et de secteur, laissant ainsi à chacun les mêmes chances de réussite.

Le gouvernement déterminera – avec l’appui du GEES – les conditions qui permettront cette réouverture. Nous clarifierons également l’avenir des compétitions sportives à court terme.

Les conditions seront élaborées en concertation avec les secteurs et les partenaires sociaux.

En tout état de cause, les professions impliquant les contacts physiques ne pourront pas reprendre leur activité pendant cette phase.

Phase 2 (dès le 18 mai)

La 2ème phase s’envisage à partir du 18 mai prochain.

Au niveau de la vie économique

Pour les commerces :

  • Les professions impliquant des contacts physiques (par exemple, les coiffeurs) devraient pouvoir reprendre leur activité.
  • Les cafés, les restaurants, les dancings et les autres lieux qui sont susceptibles de brasser du monde ne pourront encore reprendre leurs activités.
  • L’ouverture des musées pourra être envisagée dans la phase 2, sous conditions également. Par exemple, via le développement d’un système de ticketing.

Au niveau de la vie quotidienne

Il devrait être possible d’avancer dans le déconfinement à travers :

  • La possibilité d’autoriser les réunions privées à domicile ;
  • Celle d’autoriser la présence d’un plus grand nombre de personnes aux mariages et enterrements;
  • Celle de permettre à plus de 2 personnes de pratiquer une activité en extérieur. Pour les sports d’équipe, l’entrainement physique en plein air sera permis dans le cadre d’un club uniquement, à condition que ce club soit reconnu par une fédération sportive reconnue, qu’un entraîneur se trouve sur place et que les distances de sécurité soient respectées.
  • La possibilité d’organiser des excursions d’une journée dans certaines régions du pays, comme la Côte belge ou les Ardennes, ou de se rendre dans sa seconde résidence.

Au niveau de l’Enseignement

La reprise des cours sera très progressive, avec une réouverture dès le 18 mai. Cette reprise ne concernera pas tous les élèves.

Chaque communauté aura la charge d’élaborer, en concertation avec le secteur, l’opérationnalisation de cette décision. Les années qualifiantes devraient être privilégiées.

Phase 3 (à partir du 8 juin)

La phase 3 démarrera au plus tôt le 8 juin.

Elle concernera les modalités de la réouverture éventuelle et progressive des restaurants, et puis, plus tard des cafés, bars, restaurants. Ceci devra se faire en tout état de cause sous conditions strictes.

Cette troisième phase est délicate à appréhender et une décision devrait être prise d’ici fin mai quant aux activités de l’été (voyages à l’étranger, camps des mouvements de jeunesse, les stages, les attractions touristiques). Les événements de masse de type « festival » ne pourront pas avoir lieu jusqu’au 31 août. La possibilité d’autoriser des événements en plein air de plus petite envergure sera envisagée.

 

Pour faciliter le déconfinement : les tests et le tracing

Pour assurer le déconfinement dans les meilleures conditions possibles, le testing et le tracing joueront un rôle prépondérant.

En ce qui concerne le dépistage, l’objectif est de pouvoir offrir un test de laboratoire à toutes les personnes qui en nécessitent :

  • ceux qui présentent des symptômes et pour qui un médecin suspecte une infection ;
  • Les personnes fortement exposées au virus de par leur profession ;
  • et les personnes exposées au virus après un contact intense avec une personne infectée.

La capacité de nos laboratoires atteindra 25.000 tests PCR par jour pour le 4 mai et cette capacité sera extensible jusqu’à 45.000. Afin de fournir un appui à la réalisation des tests, les laboratoires publics et privés ainsi que la plateforme fédérale sont pleinement mobilisés.

A propos des tests sérologiques, ils seront destinés à :

  • Etudier le niveau d’exposition au virus et l’immunité dans des groupes sélectionnés ;
  • Suivre l’épidémie ;
  • Suivre le personnel de soins et lié à des groupes vulnérables ;
  • Réaliser des tests sur prescription du médecin.

 

Notre capacité pour les prochains mois est sécurisée.

Un comité interfédéral en charge du testing et tracing a été créé. Il s’agit d’une stratégie coordonnée entre les régions et communautés, avec l’appui des experts fédéraux.

Le contact tracing nécessitera l’instauration d’un centre d’appel opérationnel dans chaque régions et communautés (Total 2.000 ETP), la création d’une plateforme commune pour gérer les centres d’appel (avec l’appui du fédéral) et la création d’une base de données commune (avec l’appui du fédéral) pour organiser le travail des agents et le suivi des activités

En parallèle, le gouvernement fédéral élaborera un cadre juridique pour protéger la vie privée dans le cadre de la création d’une potentielle application dont l’objectif serait de soutenir le contact tracing physique. L’utilisation de cette application se fera sur base volontaire

Le démarrage du contact tracing aura lieu lors de la première phase de déconfinement.

 

Informations utiles

Actions sur le document

Confinement: mois de Ramadan sous le signe de la sagesse, patience et solidarité

Lien vers le communiqué de l'executif des musulmans de Belgique ICI

Rappel concernant l'organisation de fêtes initiatiques, philosophiques ou religieuses ICI

Actions sur le document

Réouverture partielle des Recyparcs à partir de ce 22/04/2020

Pour toute question, information, conseils, horaires, modalités, ...veuillez vous renseigner sur le site d'INTRADEL (www.intradel.be) qui sera régulièrement mis à jour selon l'évolution de la situation

Comme convenu, le réseau sera sécurisé par les forces de l’ordre :

Ø        par une présence effective à l’ouverture et si possible à la fermeture du recyparc
Ø        par l’intégration du recyparc dans les rondes
Ø        par une intervention prioritaire en cas d’incident
Ø        certaines mesures connexes définies selon les nécessités propres à chaque implantation comme la mise en place d’un balisage,  …..

La situation sera évaluée de manière régulière afin de ne pas faire peser sur les forces de l’ordre une charge de travail qui ne serait plus justifiée.

Pour rappel, les conditions d’accès au recyparc ont été adaptées afin de garantir la santé de chacun des utilisateurs et le respect de mesures de distanciation sociale imposées par la pandémie CoVid19 que nous connaissons et la circulaire du 17 avril 2020 de Madame la Ministre Tellier :

Ø        déplacement au recyparc uniquement en cas d’absolue nécessité
Ø        un seul passage par semaine
Ø        collecte uniquement des déchets verts et des encombrants
Ø        un seul véhicule par conteneur accessible
Ø        maximum deux personnes par véhicule
Ø        obligation pour les usagers de rester dans leur véhicule fermé dans la file d’attente
Ø        contrôle des apports à l’entrée, qui doit être rendu possible par les usagers
Ø        port du masque de protection ou équivalent (foulard, écharpe, …. ) obligatoire
Ø        obligation pour les usagers d’assurer le déchargement de leurs déchets et le nettoyage de leur zone de déchargement avec leurs propres outils pour assurer
Ø        obligation aux usagers de montrer leur carte d’identité par la fenêtre du véhicule sans manipulation de la part du personnel

Le site internetd'Intradel reprend la liste des recyparcs ouverts, les heures auxquelles ils sont accessibles et les modalités d’accès.


 

Actions sur le document

Covid19: mesures prolongées jusqu'au 3 mai avec quelques assouplissements

Lien vers les nouvelles mesures mises à jour le 15/04/2020 ICI

Actions sur le document

Appel à la solidarité pour la fabrication de masques de protection en tissu

      

Appel à la solidarité pour la fabrication de masques de protection en tissu

Chères concitoyennes, chers concitoyens,

En cette difficile période d’épidémie et des mesures y associées, nous jugeons opportun, sur base de l’avis de l’Académie royale de Médecine de Belgique, de vous conseiller, lors de vos déplacements essentiels, le port du masque.

Quelques citoyennes ont spontanément proposé de mettre, bénévolement, leur talent de couturière, à profit, pour la confection de masques en tissu.

Un élan de solidarité qui ne nous laisse pas indifférents et que nous souhaitons étendre afin de distribuer un masque en tissu à l’ensemble des citoyens.

Pour ce faire, nous appelons à la solidarité :

Vous avez un peu de temps libre, une machine à coudre, des aptitudes en couture, quelques bobines de fil, un esprit d’entraide ?

Alors nous vous invitons à rejoindre cette petite équipe de bénévoles.

Inscriptions au 019/ 54 40 34

 

Le collège des Bourgmestre et échevins, très sensible aux difficultés que chacun rencontre pour se procurer un masque, souhaite contribuer à cette belle action. C’est ainsi que nous nous sommes mobilisés pour trouver le tissu approprié et les élastiques nécessaires à la confection de 6000 masques !

Nous apprécions particulièrement cet élan de générosité et tenons à y participer. Nous consacrerons donc une partie de nos rémunérations de mandataire pour prendre totalement en charge l’achat de ces matières premières.

Chaque couturière recevra le tissu et les élastiques correspondant à la quantité de masques qu’elle souhaite confectionner.

Une fois tous ces masques réalisés, nous nous chargerons de les faire parvenir à chaque famille désireuse de s’en procurer (voir talon réponse au verso).

Nous attirons votre attention que bien que recommandés par l’Académie de Médecine, ces masques en tissu n’ont pas la même efficacité (70% de protection) que les masques FFP2 ou FFP3. Il convient également de les laver à minimum 60° après chaque usage.

Soyons tous solidaires et relevons le défi d’enrayer la propagation du virus !

Le Bourgmestre et les Echevins

 

 

Masques en tissu de fabrication artisanale

 

Nom         :…………………………………………………………………………

Prénom   :…………………………………………………………………………

Adresse  :…………………………………………………………………………

N° de tel. :…………………………………………………………………………

Mail          :…………………………………………………………………………

Nombre de masques souhaités* :…………………………………..

Signature pour accord :

 

*Nombre maximum = nombre de personnes domiciliées à l’adresse

Talon réponse à rentrer à l’admistration communale ou par mail : aW5mb0ByZW1pY291cnQuYmU=

Actions sur le document

Partagez les bons réflexes, pas le virus!

Lien vers les informations sur la campagne ICI

Actions sur le document

Covid19: organisation de fêtes initiatiques, philosophiques ou religieuses

Lien vers les règles à respecter ICI

Actions sur le document

Avis aux Remicourtois: célébration des mariages.

Nous vous informons que pendant le période de confinement, seuls les mariages programmés et confirmés par la commune avant le 13/03/2020 pourront être célébrés et ce, en comité restreint c’est-à-dire : les mariés, leurs témoins non accompagnés et l’officier d’Etat-civil.

Considérant le caractère exceptionnel de la situation, le service Etat-civil est disposé à envisager le report des cérémonies programmées en fonction des disponibilités du calendrier.

Des renseignements peuvent être obtenus par téléphone au 019/54.40.34 ou par courrier électronique à l’adresse : aW5mb0ByZW1pY291cnQuYmU= »

 

Actions sur le document

Service d'aide aux urgences sociales

Lorsque vous appelez le 1718, des personnes formées seront aptes à répondre à des questions relatives aux aides existantes en matière d’alimentation, de crédits, de logements, de situations professionnelles ou de chômage.
Ils se font également le relais entre une personne en difficulté et l’interlocuteur adéquat pour l’aider (aides psychologiques, aides aux assuétudes, détresses familiales, services de proximité, etc.).

Actions sur le document

Containeur déchets verts Lamine

Vous êtes très nombreux à interpeller les mandataires et les services communaux concernant la remise en place, à Lamine, du container pour déchets verts.

C’est un beau service rendu aux citoyens et ces demandes sont légitimes en cette période propice aux travaux de jardinage. Cependant, en cette phase de confinement, seuls les déplacements en cas de nécessité et pour des raisons urgentes sont autorisés.

Se déplacer pour évacuer des herbes de tonte va donc à l’encontre des mesures gouvernementales et est passible d’amende ou de sanction administrative. Outre cela, nous pensons que personne ne souhaite être à l’origine de la propagation du virus et qu’il convient d’appliquer au mieux les recommandations. Il y va de la santé de tous.

Dès lors, nous ne replacerons pas ledit container afin de n’inciter personne à enfreindre la loi.

Malheureusement, certains inconscients n’entendront pas cette mesure et continueront de déposer leurs déchets verts dans nos campagnes ou sur les tas de fumier, ce qui est formellement interdit et répréhensible.

Par ailleurs, notre zone de police nous confirme, ce jour, qu’elle a reçu le mot d’ordre de sanctionner  tout déplacement non essentiel. Les communes voisines, qui avaient pris l’initiative d’ouvrir un espace dédié aux déchets verts, se voient d’ailleurs obligées de le fermer.

Nous sommes désolés de ne pas pouvoir vous rendre ce service mais la santé est une priorité et les déchets verts peuvent  être accumulés quelques semaines ou évacués via les containers pour déchets organiques (Intradel).

On nous annonce aussi l’ouverture de certains recyparcs qui devront mettre en place les mesures nécessaires pour respecter les mesures de distance sociale (ce qui oblige du personnel en permanence ce que nous ne pouvons assumer au niveau communal).

 

Merci pour votre compréhension et prenez bien soin de vous et de vos proches.

Le Bourgmestre et les échevins