Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Actualités

Actualités

Actions sur le document

Avis aux Remicourtois: célébration des mariages.

Nous vous informons que pendant le période de confinement, seuls les mariages programmés et confirmés par la commune avant le 13/03/2020 pourront être célébrés et ce, en comité restreint c’est-à-dire : les mariés, leurs témoins non accompagnés et l’officier d’Etat-civil.

Considérant le caractère exceptionnel de la situation, le service Etat-civil est disposé à envisager le report des cérémonies programmées en fonction des disponibilités du calendrier.

Des renseignements peuvent être obtenus par téléphone au 019/54.40.34 ou par courrier électronique à l’adresse : aW5mb0ByZW1pY291cnQuYmU= »

 

Actions sur le document

Service d'aide aux urgences sociales

Lorsque vous appelez le 1718, des personnes formées seront aptes à répondre à des questions relatives aux aides existantes en matière d’alimentation, de crédits, de logements, de situations professionnelles ou de chômage.
Ils se font également le relais entre une personne en difficulté et l’interlocuteur adéquat pour l’aider (aides psychologiques, aides aux assuétudes, détresses familiales, services de proximité, etc.).

Actions sur le document

Containeur déchets verts Lamine

Vous êtes très nombreux à interpeller les mandataires et les services communaux concernant la remise en place, à Lamine, du container pour déchets verts.

C’est un beau service rendu aux citoyens et ces demandes sont légitimes en cette période propice aux travaux de jardinage. Cependant, en cette phase de confinement, seuls les déplacements en cas de nécessité et pour des raisons urgentes sont autorisés.

Se déplacer pour évacuer des herbes de tonte va donc à l’encontre des mesures gouvernementales et est passible d’amende ou de sanction administrative. Outre cela, nous pensons que personne ne souhaite être à l’origine de la propagation du virus et qu’il convient d’appliquer au mieux les recommandations. Il y va de la santé de tous.

Dès lors, nous ne replacerons pas ledit container afin de n’inciter personne à enfreindre la loi.

Malheureusement, certains inconscients n’entendront pas cette mesure et continueront de déposer leurs déchets verts dans nos campagnes ou sur les tas de fumier, ce qui est formellement interdit et répréhensible.

Par ailleurs, notre zone de police nous confirme, ce jour, qu’elle a reçu le mot d’ordre de sanctionner  tout déplacement non essentiel. Les communes voisines, qui avaient pris l’initiative d’ouvrir un espace dédié aux déchets verts, se voient d’ailleurs obligées de le fermer.

Nous sommes désolés de ne pas pouvoir vous rendre ce service mais la santé est une priorité et les déchets verts peuvent  être accumulés quelques semaines ou évacués via les containers pour déchets organiques (Intradel).

On nous annonce aussi l’ouverture de certains recyparcs qui devront mettre en place les mesures nécessaires pour respecter les mesures de distance sociale (ce qui oblige du personnel en permanence ce que nous ne pouvons assumer au niveau communal).

 

Merci pour votre compréhension et prenez bien soin de vous et de vos proches.

Le Bourgmestre et les échevins

Actions sur le document

Report des 1ères communions et confirmations.

Directives des Evêques de Belgique

 

Le virus corona nous oblige à une extrême prudence.
Les Evêques de Belgique ont donc décidé ce 30 mars 2020, que les célébrations de confirmation et des premières communions prévues entre Pâques et la Pentecôte n’auront pas lieu à la date prévue.
Les confirmations sont reportées aux mois de septembre ou d’octobre. Les premières communions sont reportées à la prochaine année scolaire.

Chaque diocèse proposera des dispositions en fonction de sa situation spécifique et en assurera la communication.

 

Les raisons de ce report sont évidentes. Même en cas d’assouplissement des mesures actuelles, le Gouvernement ne permettra pas les célébrations religieuses avec une assistance nombreuse composée de familles et de générations différentes (dont des grands-parents), ne tenant pas compte non plus du vécu récent de ces familles avec le virus corona.

 

Les enfants devront tout mettre en œuvre pour la réussite de leur année scolaire le dernier mois de celle-ci, en particulier les futurs confirmands de 6e année primaire en vue de leur qualification pour les humanités. En ce sens, l’organisation des confirmations en juin n’est pas opportune.

 

Même si les paroisses ou les catéchistes ne peuvent actuellement plus organiser de réunions, nous leur demandons de garder contact avec les enfants et les jeunes qui préparent leur première communion ou leur confirmation par courrier, par email, par streaming ou par téléphone par exemple. Dès la fixation d’une nouvelle date, ils adapteront leurs réunions en fonction de celle-ci.

 

Les Evêques remercient tous ceux qui travaillent à une communication optimale avec les enfants et les jeunes qui se préparent à la première communion ou à la confirmation, qui les aident à comprendre cette décision difficile et à effectuer sereinement le passage vers une nouvelle date.

 

Les présentes directives sont établies en conformité avec celles des évêques du lundi 23 mars dernier.

 

Les Evêques de Belgique

Lundi 30 mars 2020

Actions sur le document

Covid-19: Informations concernant la vente de plantes

La filière horticole ornementale (pépiniéristes, horticulteurs et jardineries) est particulièrement impactée par les mesures de confinement prises pour enrayer le coronavirus. Le secteur fait habituellement 50% à 80% de son chiffre d’affaires annuel sur les seuls mois de mars, avril et mai.
En raison des interdictions de déplacement pour des motifs non essentiels, ces professionnels horticoles se trouvent dans l’impossibilité d’accueillir leurs clients.
Pour ces indépendants, cette situation est d’autant plus difficile à vivre que les grandes surfaces et magasins d’alimentation peuvent quant à eux continuer à vendre des plantes.
 
L’Arrêté Ministériel du 23 mars devait bien définir ce qui restait permis comme activité dans le secteur.
Mais, nous constatons que l’interprétation de cet arrêté est différente d’une commune à l’autre et provoque de la confusion.
Or, selon ce que nous avions eu comme information et selon ce qui est indiqué dans les FAQ Coronavirus, ce n’est pas du tout notre interprétation, ni celle du Cabinet du Ministre fédéral Denis Ducarme :
 
 
Qu’en est-il des magasins mixtes ?
Les magasins d’alimentation (y compris pour animaux) qui proposent de manière accessoire des biens non comestibles (par exemple un espace papeterie) restent ouvert sans devoir fermer leurs rayons non alimentaires. Les boucheries, boulangeries, chocolatiers, glaciers, traiteurs, commerces de vin, commerces d’alcool peuvent rester ouverts s’ils ne proposent pas de dégustation sur place.
Les magasins qui proposent de l’alimentation comme produit secondaire sont fermés
 
Ces magasins vendent effectivement de l’alimentation (animale et/ou humaine), en plus des plantes et autres produits habituels d’une jardinerie, comme les outils, engrais, terreau, mobilier de jardin, tondeuses … Mais l’alimentation n’est clairement pas leur activité principale et ils devraient rester fermés.
 
Cette situation est tout à fait inacceptable pour nos horticulteurs et elle entraîne par ailleurs une large confusion chez les consommateurs, qui reprochent à certains de nos horticulteurs de ne pas ouvrir !!
Il nous revient que la police commence, elle aussi, à tenir des langages contradictoires auprès de certaines jardineries indépendantes en Wallonie : fermeture obligatoire pour certains, ouverture uniquement du rayon alimentation animale pour d’autres et ouverture totale pour d’autres encore ...
 
Il faut éviter que des entreprises ouvrent alors qu’elles n’en ont pas le droit et concurrencent nos horticulteurs locaux en détournant une partie de leur clientèle habituelle. Celle-ci, une fois servie, risque de ne pas retourner chez eux quand ils pourront rouvrir…
 
Afin de permettre que toutes les entreprises horticoles soient sur un pied d’égalité et d’assurer la cohérence des mesures prises dans le cadre de l’AM du 23 mars, nous vous écrivons pour clarifier la situation et vous aider sur le terrain à savoir si tel ou tel magasin peut ouvrir ou non :
 
1/ Le magasin vend de l’alimentation (humaine et/ou animale) à titre principal: IL PEUT OUVRIR et vendre, y compris des plantes.
 
2/ Le magasin vend de l’alimentation (humaine et/ou animale) à titre accessoire : IL DOIT FERMER
 
3/ Il est parfois difficile de déterminer si l’alimentation humaine et/ou animale est accessoire ou pas. Pour certains magasins, où la vente d’alimentation ou d’alimentation animale est d’une importance équivalente à la vente de plantes, il est utile de regarder la surface consacrée à la vente de plantes. Plus la surface est grande, plus le risque est grand que les gens se déplacent pour acheter uniquement des plantes. Donc, dans le doute, il est préférable de FAIRE FERMER ces magasins ou, à tout le moins, qu’ils limitent la vente à l’alimentation ou l’alimentation animale. Rappelons que les déplacements non essentiels sont toujours interdits. Il faut éviter qu’en cette saison, des gens soient tentés de se déplacer en nombre vers ces magasins pour acheter des plantes et s’y retrouvent en risquant de ne pas pouvoir respecter les mesures de distanciation sociale !
 
4/ Les semences, plantes potagères, pommes de terre et oignons à repiquer ne sont pas des produits alimentaires: il s’agit de produits horticoles qui ne sont pas consommés directement mais destinés à être cultivés au potager.
 
5/ L’enlèvement de plantes à l’entreprise (‘take away’) par les consommateurs n’est pas autorisé.
 
6/ C’est l’activité de vente sur place aux consommateurs (BtoC) qui n’est pas autorisée : les horticulteurs, pépiniéristes et jardineries peuvent continuer à produire et à entretenir leurs productions, avec l’aide de leur personnel, en respectant les mesures d’hygiène et de distanciation sociale. Le commerce BtoB reste également autorisé.
 
Actions sur le document

Distribution de masques : information importante

COMMUNICATION IMPORTANTE.

Vous êtes kinésithérapeute agrée en kiné respiratoire, sage-femme ou accoucheur à domicile, vous professez en tant qu'indépendant et vous n'avez pas été invité par les services communaux à retirer un quota de masques.

La raison est que vos coordonnées ne figuraient pas sur les listings qui nous ont été transmis dans l'urgence.

Nous vous invitons à vous faire connaître sans retard en remplissant la fiche on-line que vous trouverez via le lien suivant:

https://apps.digital.belgium.be/forms/show_/covid/request/latest?lng=fr

 

Afin de gérer du mieux que nous pouvons la pénurie de masques, les Autorités fédérales demandent à toute personne en mesure de produire du stock, si minime soit-il de se signaler via le lien suivant:

https://apps.digital.belgium.be/forms/show_/covid/offering/latest?lng=fr 

Ce pourquoi nous vous remercions vivement!

Actions sur le document

Circulation des personnes - Informations

Lien vers les informations et règles concernant la circulation des personnes en Belgique ICI

Lien vers les informations sur la circulation des personnes de retour en Belgique ICI

Actions sur le document

Coronavirus - FAQ ECOSOC

Lien vers le FAQ du 26/03/2020 ICI

Lien vers le FAQ du 27/03/2020 ICI

Lien vers le FAQ mis à jour le 28/032020 ICI

Actions sur le document

COMMUNIQUE AUX INFIRMIER(E)S INDEPENDANT(E)S DOMICILIE(E)S A REMICOURT

Madame, Monsieur,

La plupart des vos confrères et consœurs dont la liste nous a été fournie par la Planu provinciale ont déjà été invités à retirer le quota de masques chirurgicaux qui leur a été réservé.

Dans le cas ou vous exercez votre profession de façon indépendante et que vous n’avez pas été contacté par la commune, nous vous prions de vous faire connaitre avant le jeudi 2 avril 2020 afin que des masques vous soient également remis.

Après ce délai, ces masques feront l’objet d’une redistribution.

Il vous sera demandé de fournir une attestation prouvant que vous êtes dans les conditions de délivrance, votre carte d’identité ainsi que votre numéro INAMI.

Michel Charlier 019/54.93.22    Et Pol Gelaesen 019/54.93.32, se tiennent à votre disposition.

Actions sur le document

COVID-19: Communication au sujet des consignes et de l’utilisation des masques.

Lien vers les consignes et recommandations pour l'utilisation des masques ICI

Actions sur le document

Arrêté Ministériel du 23 mars 2020 portant des mesures d'urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19

Lien vers l'arrêté ministériel de ce 23/03/2020 ICI

 

Lettre adressée aux gouverneurs concernant les gens du voyage ICI

Actions sur le document

Infos traduites en différentes langues concernant le Coronavirus

Lien vers les infos en Albanais ICI

Lien vers les infos en Anglais ICI

Lien vers les infos en Arabe ICI

Lien vers les infos en Dari ICI

Lien vers les infos en Espagnol ICI

Lien vers les infos en Farsi ICI

Lien vers les infos en Français ICI

Lien vers les infos en Pachto ICI

Lien vers les infos en Russe ICI

Lien vers les infos en Somali ICI

Lien vers les infos en Swahili ICI

Lien vers les infos en Turc ICI

Actions sur le document

Liste des questions les plus fréquemment posées adaptée pour le public mise à jour du 20/03/2020

Lien vers le FAQ mis à jour le 20/03/2020 (version 6) pour le grand public ICI

Actions sur le document

Implication des mesures prises contre le coronavirus sur les collectes Intradel

Voici les dispositions prises par Intradel suite à la situation particulière que nous traversons actuellement :
- Les collectes en porte à porte (déchets résiduels, organiques, papiers-cartons, PMC et sacs transparents) sont maintenues jusqu'à nouvel ordre. Les horaires des tournées de collectes sont susceptibles d’être modifiés.

Nous conseillons aux citoyens de sortir leurs conteneurs en soirée la veille du jour de collecte et de ne pas s’étonner d’une collecte plus tardive.


- Les vidanges des bulles à verre et des conteneurs enterrés sont maintenues.


- Le nettoyage des sites de bulles à verre est maintenu.


- Les Recyparcs sont fermés jusqu'à nouvel ordre.


- Le Biocentre de Soumagne et le Biocentre de Grâce-Hollogne sont fermés jusqu'à nouvel ordre.


- Les collectes de la Ressourcerie sont suspendues jusqu'à nouvel ordre.


- Les collectes de bâches agricoles seront reportées.  
- Les interventions sur les conteneurs (changements de volume, réparations, livraisons) sont maintenues jusqu'à nouvel ordre.

Actions sur le document

Remicourt - Solidarité - Coronavirus

Vous êtes nombreux à vous porter volontaires pour aider les personnes en situation d’urgence, ce pourquoi nous saluons votre geste citoyen et vous en remercions.
 
Nous vous proposons de nous laisser vos coordonnées ( Nom, prénom, adresse et n° de gsm) via l’adresse électronique aW5mb0ByZW1pY291cnQuYmU= ou par téléphone au 019/54.40.34.
 
Nous constituerons ainsi une liste de bénévoles susceptibles d’assister notre taxi social dans sa mission de ravitaillement de première nécessité, au cas où ce dernier se verrait saturé de demandes.
 
Situation dans laquelle nous ne manquerons pas de faire appel à vos services.
 
Pour la commune de Remicourt
 
    Le Bourgmestre                                                                                                                                      La Présidente du CPAS
   (s) Thierry MISSAIRE                                                                                                                                   (s) Yvonne PIRARD
Actions sur le document

Infos relatives au service urbanisme

Le Gouvernement wallon décide de suspendre tous les délais de rigueur, de recours et des enquêtes publiques pour un mois, prorogeable deux fois. Toutes les procédures wallonnes sont concernées.

Conformément aux recommandations de Madame Barlet, Fonctionnaire délégué, il est également déconseillé aux citoyens d’introduire toute nouvelle demande de permis unique, d’urbanisme ou d’environnement pendant cette période de confinement.

Lien vers la circulaire 

http://www.uvcw.be/no_index/files/2343-circulaire-du-18-mars-relative-aux-delais-de-regueur-et-aux-competences-du-college.pdf

Actions sur le document

Informations aux Remicourtois

Actions sur le document

Coronavirus: publication du Moniteur du 03/04/2020

Lien vers la publication du Moniteur belge du 03/04/2020 ICI

Actions sur le document

Infos RESA: possibles coupures de courant

Suite à un souci à la cabine à haute tension de Fooz qui alimente une partie de Remicourt, des coupures de courant peuvent se produire.

RESA est sur place pour prendre en charge ce souci afin que cette situation soit régularisée dans les meilleurs délais.

Merci pour votre compréhension.

Actions sur le document

Coronavirus: FAQ mis à jour le 16/03/2020(réponses aux questions fréquemment posées)

Suite à l'arrêté ministériel concernant le déclenchement de la phase fédérale du traitement de la crise du coronavirus, voici les réponses aux questions les plus fréquemment posées ICI

 

Actions sur le document

Arrêté ministériel concernant le déclenchement de la phase fédérale du traitement de la crise du coronavirus

Lien vers l'arrêté ministériel relatif au déclenchement de la phase fédérale ICI

Actions sur le document

Information Coronavirus: services communaux

Suite aux décisions prises hier soir par le conseil national de sécurité du gouvernement fédéral, l'Administration communale travaillera à bureaux fermés jusqu'au 05/04/2020 inclus.

La bibliothèque communale sera quant à elle fermée jusquà cette date.

Les demandes de documents et/ou renseignements se feront

- soit par téléphone (019/54 40 34)
- par mail (aW5mb0ByZW1pY291cnQuYmU=)
- ou sur rendez-vous SI CELA EST NECESSAIRE

Les documents vous seront transmis par voie postale ou par courriel par le service concerné.

Merci pour votre collaboration.

Actions sur le document

Coronavirus: la situation au 13/03/2020 à Remicourt

A la fin de l'année dernière, un nouveau coronavirus (Covid-19) est apparu dans la région de Wuhan en Chine. Depuis lors, le virus s'est propagé dans d'autres pays, notamment en Europe. Les autorités sanitaires belges et le secteur de la santé tout entier sont extrêmement vigilants et mettent tous les moyens en oeuvre pour protéger la santé publique.

Quelle est la situation actuelle ?

À l’heure actuelle, plusieurs citoyens belges sont contaminés par le nouveau coronavirus et on dénombre trois décès suite à une contamination. La personne chez qui la première contamination avait été constatée début février n’est entre-temps plus porteuse du virus et a pu retourner chez elle après la période de quarantaine.

Il y a trois phases pour endiguer la propagation du virus.  Le SPF Santé publique surveille la situation de près. 
Pour l’instant, nous sommes en phase 2 renforcée.

Phase 1 :  le SPF Santé publique tente de maintenir le virus hors du pays.  Pour ce faire, le SPF collabore étroitement avec les médecins traitants et les hôpitaux.  Ces derniers sont prêts à identifier et traiter toute personne présentant des symptômes.  Des procédures strictes existent et sont suivies au moindre doute.  Pour plus d’informations sur les mesures actuelles, rendez-vous ici.
 

Phase 2 (phase actuelle) : le SPF Santé publique tente d’arrêter la propagation du virus.  Si quelqu’un est testé positif au Coronavirus, le SPF essaie d’éviter toute autre contamination.  Des procédures strictes existent aussi pour cette phase.  Un médecin spécialiste en maladies infectieuses vérifie qui a été en contact avec la personne contaminée (ex. amis ou famille) afin de les tester et de prendre d’éventuelles mesures.
 

Phase 3 : si le nombre de personnes contaminées est important, le SPF Santé publique se concentre principalement sur le traitement des patients.  Pour y parvenir, le SPF collabore étroitement avec les hôpitaux.  Il examine où une capacité supplémentaire est nécessaire, comment répartir au mieux les patients sur les différents hôpitaux et quelles prises en charge peuvent être postposées.

Quelles sont les mesures actuellement prises? 

Par souci d’efficacité, la crise liée au Coronavirus passe en phase fédérale. Tout sera désormais géré au centre de crise fédéral. Ce jeudi soir, le conseil national de sécurité s’est réuni en urgence afin de prendre des mesures de protection très fortes pour freiner la propagation du Covid-19.

  • Les activités récréatives, sportives, culturelles, folkloriques… quelle que soit leur taille ou nature, publique ou privée, sont annulées ;
  • Les discothèques, cafés et restaurants doivent fermer ;
  • Le télétravail doit être renforcé. De même que le travail en horaire décalé pour décongestionner les transports en commun ;
  • Les commerces qui répondent à des besoins vitaux, comme les pharmacies, les magasins d’alimentation et d’alimentation pour animaux restent ouverts. Les autres commerces devront fermer le week-end ;
  • Les autres magasins seront fermés le week-end ;
  • Ecoles : les cours sont suspendus. L’encadrement des enfants sera assuré au moins pour les personnes qui travaillent dans le domaine des soins ou de la sécurité publique ;
  • Les Universités : tous les cours sont suspendus jusqu’au 18 avril prochain.

 

Ces mesures entreront en vigueur dans la nuit de vendredi à samedi à minuit et seront étalées jusqu’au 3 avril au moins (veille des vacances de Pâques).
La police vérifiera le respect des règles et disposera des moyens administratifs pour les faire respecter.

Pour les personnes âgées qui sont seules (en dehors des maisons de repos), on leur conseille de rester chez elles et de n’emprunter les transports en commun ou d’aller au magasin, qu’en dehors des heures de pointe.

Au niveau des maisons de repos (La Ferme Blanche - Les Quatre Saisons - Au Bien-Être)

  • Les visites sont interdites
  • La température est mesurée deux fois par jour pour l'ensemble des résidents et du personnel
  • Un registre d'identification et un questionnaire avec une série de questions à compléter sont mis à disposition de toute personne qui viste l'établissement y compris le staff médical
  • Des affiches de prévention sont affichées un peu partout dans le bâtiment
  • Des mesures d'hygiène quotidiennes sont prises: plus de contact physique entre les personnes, se laver les mains régulièrement et la mise à disposition de désinfectant pour les mains.

 

Comment rester informé des mesures ?

Vous trouverez toutes les informations sur le nouveau coronavirus (COVID-19) sur le site https://www.info-coronavirus.be/fr/
Si de nouvelles mesures sont prises, vous les trouverez également sur ce site.

Conseil : une bonne hygiène est la meilleure manière pour arrêter la propagation du virus :

  • Lavez-vous régulièrement les mains.
  • Utilisez des mouchoirs en papier.
  • Restez chez vous si vous êtes malade.

    Ainsi, vous vous protégez vous et les autres."

Quels sont les Canaux officiels pour s’informer ?  

Voici également un rappel des canaux officiels.  Vous trouverez les dernières informations ici : 

Actions sur le document

Labellisation des camps de vacances - visite de prévention incendie

Les propriétaires d’hébergements pouvant servir de camps de vacances pour des organisations de jeunesse ont la possibilité de faire labelliser leur emplacements par l’ASBL Atouts Camps https://atoutscamps.be/

Ce label comporte l’obligation de faire effectuer une visite de prévention incendie des lieux.

 

Toutes les informations sur https://atoutscamps.be/

Actions sur le document

Infos coronavirus - Passage en phase 2

Suite à la présence de plusieurs personnes infectées par le coronavirus sur le territoire belge, le NCCN a été informé du passage en phase 2 (sur une échelle de trois) du plan de gestion de risque du SPF Santé Publique.


La phase 2 consiste à contenir la propagation du virus.
Les patients infectés sont isolés et soignés dans une section spécialement sécurisée/ ou chez eux, selon concertation entre le médecin généraliste et l’inspecteur d’hygiène communautaire.
Toutes les personnes avec lesquelles ils ont été en contact proche (famille, collègues, autres voyageurs) sont listées, contactés et placées sous surveillance.
Si possible, elles seront testées ou placées en isolement à domicile jusqu’à ce que l’on soit certain qu’elles ne sont pas infectées.

Un conseil des ministres restreint s’est tenu hier en vue de faire le point sur la situation en Belgique. Il y a été confirmé que SPF Santé publique coordonne l'approche belge et communique sur la situation du coronavirus dans notre pays.

Notre pays est maintenant officiellement en phase 2 :

Les patients sont donc isolés et tous leurs contacts récents font l’objet d’une recherche et d’un suivi. Ces contacts ne seront isolés que lorsqu’ils présenteront des symptômes.

    • Les contacts proches sont contactés activement par téléphone par les services de surveillance des maladies infectieuses au moins tous les 3 jours afin de vérifier s’ils présentent des symptômes. Ils doivent également prendre leur température tous les jours afin de vérifier s’ils n’ont pas de fièvre.
    • Il est demandé aux contacts "plus éloignés" d’être vigilants face à l’apparition de fièvre et de symptômes.
       
  • La maladie à coronavirus « COVID-2019 » (CoronaVirusDisease-2019) n’est PAS plus grave que la grippe.
  • Cette maladie est uniquement dangereuse pour les personnes à risque, notamment les personnes de plus de 65 ans et les personnes souffrant d’affections sous-jacentes graves. La maladie n’est pas dangereuse pour les autres personnes. Les enfants sont peu sensibles à la maladie.
  • Il n’y a aucune preuve scientifique démontrant que le port d’un masque protège les personnes en bonne santé de l’infection.
  • Les personnes en bonne santé ne doivent PAS porter de masque, seules les personnes malades doivent en porter un.
  • Les masques sont réservés aux professionnels de la santé travaillant dans des établissements de santé à haut risque (certains services hospitaliers, les ambulances, ...) comptant potentiellement de nombreux malades.
  • Une personne SANS symptômes étant récemment revenu d'une région où la transmission du virus est soutenue ne doit PAS être testé au coronavirus. Demandez-lui de contacter son médecin traitant si des symptômes suspects apparaissent dans les 14 jours suivant son retour.
  • Il n’y a pas lieu de céder à la panique ni de prendre des mesures excessives. Ces mesures causeraient en effet davantage de dommages (économiques et en termes de santé publique) que le virus en lui-même

 

Liens vers les sites donnant des informations et conseils constamment mis à jour: